Navigation – Plan du site
SynTHESES

Qu’est-ce que l’actualité « politique » ? Pour une analyse de la hiérarchisation de l’information. Regards croisés sur les « Unes » de la presse quotidienne française et allemande

Thèse de doctorat en science politique préparée en co-tutelle sous la direction de Jean-Baptiste Legavre et Nils Diederich, université Robert Schuman Strasbourg/université libre de Berlin, soutenue le 25 novembre 2005.
Nicolas Hubé

Notes de l’auteur

Paraîtra fin 2007 sous le titre : Décrocher la « Une ». Le choix des titres de première page de la presse quotidienne en France et en Allemagne (1945-2005) aux Presses universitaires de Strasbourg.

Texte intégral

1S’intéresser aux « Unes » permet de comprendre les représentations de ce qui importe dans une société et son énonciation. Les « Unes » sont à considérer comme des lieux de production d’une hiérarchie d’une importance « politique » : l’actualité.

2En tant qu’objet d’analyse, la « Une » est un objet dual : chargée d’apporter une information hiérarchisée au lecteur et, en même temps, investie d’une fonction commerciale d’attraction. Chaque entreprise de presse, suivant sa structure économique et la position qu’elle occupe sur l’espace journalistique, accorde une importance tendanciellement différente au rôle qu’elle entend faire jouer à sa « Une ». L’enjeu de ma thèse a été de saisir en actes, par l’observation et les entretiens, la production de cette actualité tout en cherchant à comprendre les éléments macrosociologiques structurant ce travail dans la presse française et allemande. Cette étude repose sur une analyse de discours et des observations menées dans cinq quotidiens français – trois quotidiens nationaux : Le Monde, Libération et Le Figaro, un quotidien régional : L’Alsace et Le Parisien – et cinq quotidiens allemands – Frankfurter Allgemeine Zeitung, Frankfurter Rundschau, Süddeutsche Zeitung, Tageszeitung et Die Welt.

3Plusieurs règles de la bonne « Une » peuvent être dégagées que l’on peut énumérer en quatre oppositions.

  1. L’actualité doit autant suivre l’agenda politique s’imposant de l’extérieur que se démarquer de la concurrence.

  2. Elle doit autant montrer une ligne éditoriale que respecter les règles professionnelles.

  3. Elle doit autant viser la communauté nationale dans son ensemble que s’adresser à un lectorat ciblé.

  4. Elle doit tous les jours apporter quelque chose de neuf sans toutefois paraître ni artificiellement produite, ni être suiviste des concurrents.

4Chacune de ces règles est à tout moment présente au sein des rédactions et dans les représentations des journalistes. Le travail que j’ai mené a été de démêler ces critères et de comprendre quand et à quelle occasion un argument est avancé par rapport à un autre, mais aussi par qui.

5Trois conclusions principales peuvent être dégagées. Les journaux sont, d’abord, à appréhender comme des entreprises en représentation politique sous contrainte commerciale : ils participent à leur manière à la compétition politique en s’adressant aux professionnels de la politique au nom du « droit de savoir et d’être informé » des citoyens. Dans le même temps, les journaux essaient d’être des porte-parole d’une catégorie de lecteurs. Cet ajustement à un public donne une dimension commerciale à cette entreprise politique, contrainte par les logiques de l’entreprise économique. La concurrence n’est pas seulement une lutte symbolique mais aussi une concurrence de produits.

6Les « Unes » – appréhendées en comparaison nationale – sont ensuite un objet qui permet de revenir sur l’histoire des espaces publics nationaux et leur rôle structurant sur les logiques de production journalistique. Il conduit à articuler l’économie de la presse aux mécanismes de hiérarchisation de l’information tout en démélant ce qui est « commercial » de ce qui est perçu comme une « contrainte de survie économique ». En France, les ventes en kiosque et sur le marché parisien rendent la presse beaucoup plus perméable à un discours commercial sur la « Une », chargée d’attirer le lecteur ; tandis qu’en Allemagne, le lectorat régionalisé et fidélisé par l’abonnement autorise une conception plus politique du journalisme.

7Enfin, s’intéresser aux « Unes » permet de saisir les mécanismes décisionnels de sélection de l’actualité, de voir les logiques de pouvoir à l’œuvre à l’intérieur des organisations, mais aussi la vision circonstanciée d’un événement par un journaliste selon sa position dans les rédactions.

8En définitive, l’actualité répond à une configuration politique particulière, travaillée par la structuration économique et géographique de l’espace journalistique. Elle est un reflet de cette configuration. Elle est le résultat de calculs commerciaux s’adressant à un public médiatisé par différents acteurs (les sources, les collègues, les concurrents, les annonceurs et les marchés des lecteurs) et de calculs politiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Hubé, « Qu’est-ce que l’actualité « politique » ? Pour une analyse de la hiérarchisation de l’information. Regards croisés sur les « Unes » de la presse quotidienne française et allemande », Trajectoires [En ligne], 1 | 2007, mis en ligne le 16 décembre 2009, consulté le 30 mars 2017. URL : http://trajectoires.revues.org/123

Haut de page

Auteur

Nicolas Hubé

Nicolas.Hube@univ-paris1.fr

Articles du même auteur

Haut de page