Navigation – Sitemap
SynThèses

L’image de l’Europe dans les télévisions régionales. Perspectives entre le Mitteldeutscher Rundfunk et France 3 Nord-Pas-de-Calais et Picardie

Thèse de doctorat en sciences de la société, sous la direction de Gilles Rouet, Université Paris-Descartes, et de Rüdiger Steinmetz, Universität Leipzig, soutenue le 30 novembre 2015
Anne-Coralie Bonnaire

Volltext

1Suivant une perspective comparatiste et interdisciplinaire, notre travail de thèse s’inscrit dans le domaine de la Kommunikations- und Medienwissenschaft en Allemagne et interroge le média comme objet social ainsi que dans le domaine des sciences de l’information et de la communication, investissant le processus et les contenus médiatiques. Pour répondre à notre question de recherche qui questionne l’image de l’Europe dans les télévisions régionales situées aux frontières de la France et de l’Allemagne, nous avons utilisé la méthode proposée par Hickethier, Faulstich et Merten, qui, issue de l’analyse du discours et de la sociologie, propose une analyse structurelle des programmes de télévision. Dans un contexte bilingue et binational, cette méthode permet le traitement des données, quelle qu’en soit la langue, en les codant de manière statistique ; un premier tri des émissions les plus pertinentes pour une analyse herméneutique est ainsi possible, mettant en lumière les points communs de traitement de l’information européenne. Enfin, la troisième méthode employée consiste en la tenue de plusieurs entretiens avec des journalistes et des responsables médiatiques en France et en Allemagne.

2Cette recherche se focalise sur les télévisions publiques françaises et allemandes publiques, dont la mission est l’éducation et l’information des citoyens. Le système médiatique allemand décentralisé est un « cadeau des Alliés » après la Deuxième Guerre mondiale, et les médias régionaux y constituent le miroir de l’identité régionale. Le Mitteldeutscher Rundfunk (MDR) regroupe la télévision et les radios publiques allemandes pour les Länder de Saxe, Saxe-Anhalt et Thuringe. En revanche, dans le système médiatique français centralisé, France 3 est une chaîne nationale dédiée aux régions, dont nous avons analysé les deux canaux de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais. France 3 Nord-Pas-de-Calais et France 3 Picardie de même que le MDR sont toutes les deux des télévisions situées aux frontières. Nous avons donc formulé l’hypothèse que ces deux chaînes devraient rapporter les évènements qui se produisent dans les pays voisins, respectivement en Belgique et au Royaume-Uni pour France 3 et en Pologne et en République Tchèque pour le MDR, ouvrant des fenêtres sur l’Europe depuis les télévisions régionales.

3Plus de quarante-trois heures de programmes télévisés dédiés à l’information ont été analysées. Parmi celles-ci, un cinquième est en effet consacré à l’Europe ou à l’Union européenne. Néanmoins, la majorité des informations relatives à l’Europe consiste en une simple mention de l’acronyme « UE » ou d’un autre pays européen. Les entretiens d’experts avec des responsables et des journalistes en France et en Allemagne ont permis de déterminer que les deux chaînes ont la volonté explicite de promouvoir une image positive de l’Europe et des voisins européens. Ainsi de la ligne éditoriale du « Sachsenspiegel », le journal télévisé produit à Dresde par MDR Sachsen, incite depuis juillet 2013 à refléter la coopération transfrontalière avec la Pologne et la République Tchèque. France 3 Nord-Pas-de-Calais propose chaque samedi un volet « L’Europe d’à Côté » qui reprend des reportages des télévisions belges ou anglaises voisines.

4De nombreux exemples de reportages de qualité montrant des similitudes entre les deux télévisions ont été analysés, par exemple le traitement des informations concernant l’intégration des Roms. Ainsi l’émission « MDR-Aktuell » du 5 décembre 2013 propose un reportage dans un village situé à 50 km au sud de la frontière germano-tchèque lorsque France 3 Nord-Pas-de-Calais interviewe en Roumanie une famille Rom qui avait vécu trois ans dans la banlieue de Lille. Cette « série spéciale » de France 3 est révélatrice d’un phénomène que nous avons rencontré à plusieurs reprises dans les émissions des deux chaînes analysées : l’actualité européenne sert de « prétexte informatif » pour parler de problèmes ou de questions qui concernent le pays dont est issu le média considéré.

5Un deuxième phénomène récurrent concerne la tendance de chacun des médias à construire une perspective de l’Autre opposé au « chez soi », que ce soit dans le contexte de l’Europe ou dans celui de l’Etat concerné. Cette observation concerne particulièrement les productions réalisées par les plus petites rédactions (Boulogne-sur-Mer ou Magdebourg), alors que les grandes rédactions comme Lille ou Leipzig (centrale de la télévision MDR) proposent une perspective européenne qui dépasse la dimension régionale.

6L’image de l’Europe étudiée n’est donc pas négative en soi, au contraire ; les informations neutres ou positives constituent la majorité des informations relatives à l’Europe, essentiellement dans le domaine de la culture et du sport. Néanmoins, la vision de l’Europe offerte par les émissions « Boulevard » allemandes, de type people, est autrement plus positive, liée à la culture et au sport, alors que celle qui est renvoyée par les journaux télévisés français est plus négative, axée sur des thématiques tournées vers l’économie et la politique.

Seitenanfang

Zitierempfehlung

Online-Version

Anne-Coralie Bonnaire, « L’image de l’Europe dans les télévisions régionales. Perspectives entre le Mitteldeutscher Rundfunk et France 3 Nord-Pas-de-Calais et Picardie », Trajectoires [Online], 10 | 2016, Online erschienen am: 01 Dezember 2016, besucht am 30 März 2017. URL : http://trajectoires.revues.org/2155

Seitenanfang

Autor

Anne-Coralie Bonnaire

anne-coralie@bonnaire.eu

Seitenanfang