Navigation – Plan du site
SynThèses

Jean Genet et le discours révolutionnaire dans son contexte historique1

Thèse de doctorat en études romanes/philologie française, soutenue le 12 janvier 2016, université de Bonn
Sara Izzo

Texte intégral

  • 1 Thèse rédigée et soutenue en langue allemande avec le titre « Jean Genet und der revolutionäre Disk (...)

1Les écrits soi-disant politiques que Jean Genet rédige entre 1968 et 1983 dans le contexte de différents mouvements révolutionnaires de l’époque forment un corpus hétérogène comprenant des textes pragmatiques (discours politiques, préfaces) aussi bien que des textes journalistiques (reportages, commentaires). Sans postuler ouvertement une révolution d’ordre sociale, ils sont tout de même considérés comme partie intégrante d’un discours révolutionnaire. L’analyse vise à dégager les caractéristiques de ce discours révolutionnaire tout en tenant compte de la position ambivalente et singulière que Jean Genet y tient.

2C’est dans cette logique que ses écrits sont situés d’un côté dans le champ intellectuel des années 1970 en France et de l’autre côté dans le champ contre-culturel de la même époque aux États-Unis. Les positions de référence et d’échange dans ces deux champs sont, pour Jean Genet, d’un côté Jean-Paul Sartre et Michel Foucault, figures de proue de l’engagement intellectuel en France, et de l’autre côté Allen Ginsberg et William S. Burroughs, emblèmes de la contre-culture américaine. Face aux formes d’intervention que Sartre et Foucault représentent, Genet s’invente une stratégie de désertion de la sphère des intellectuels qui accentue sa position en tant que ‘poète’. Sa relation avec Ginsberg et Burroughs prend plutôt la forme d’une coopération entre écrivains, même si sa position dans le champ contre-culturel reste également liminaire, ce qui est mis en lumière à l’aide de sa conception de ‘vagabond’, de ‘voyageur’ et de ‘révolutionnaire’ (ici interprété dans le sens étymologique d’une rotation).

3Le choix de cette comparaison s’explique, donc, sur la base des liens interpersonnels, mais avant tout intertextuels. En effet, à travers la mise en relation de leurs textes, on peut observer en référence à la théorie de l’analyse du discours de Foucault que des objets thématiques, des concepts et des types d’argumentation spécifiques se cristallisent dans les différents champs qui, eux, sont caractéristiques du discours révolutionnaire. Ainsi, dans le champ intellectuel se forme une critique de l’État de droit, dans le champ contre-culturel une critique anti-américaine. La critique de l’État de droit se manifeste à travers des sujets spécifiques tels que la fonction du tribunal et de la prison, le rôle des témoins durant le procès, la différenciation entre prisonniers politiques et prisonniers de droit commun et la légitimation de la violence. La critique anti-américaine, véhiculée en particulier par celle de la guerre du Vietnam, se caractérise par la thématique discursive de la manipulation et de l’instrumentalisation de la langue et des médias.

4La mise en relation des textes composés dans le contexte d’un même événement ou des événements similaires permet de réorganiser les écrits politiques hétéroclites de Jean Genet selon des thématiques, des concepts et des modèles d’argumentation spécifiques de l’époque, sans les regrouper uniquement dans le cadre de son engagement pour différents groupes révolutionnaires (surtout le Black Panther Party et les Palestiniens). On peut également constater un changement du discours révolutionnaire qui, par exemple, devient évident par rapport au scandale que provoqua l’article de Genet pour la R.A.F. (Rote Armee Fraktion) en 1977, dans lequel il touche, par son argumentation anachronique, le domaine de l’indicible. Mais aussi la position discursive de Genet lui-même se transforme, ce qui est analysé dans une troisième grande partie à partir de son dernière œuvre Un captif amoureux, publiée en 1986, qui constitue un bilan littéraire de son ‘engagement’. C’est surtout grâce aux références plus ou moins explicites à des articles composés durant les années de son intervention politique (à savoir « Les Palestiniens », « Quatre Heures à Chatila », une interview pour les Panthères Noires et La Sentence) que l’on peut tracer une adaptation esthétique des concepts auparavant politiques. Souvent ces concepts ne renvoient plus à un contexte référentiel politique mais au texte même et servent à réfléchir de manière méta-textuelle sa genèse, sa structure et son fonctionnement. Avec Un captif amoureux, Jean Genet scelle la fin de son intervention politique.

Haut de page

Notes

1 Thèse rédigée et soutenue en langue allemande avec le titre « Jean Genet und der revolutionäre Diskurs in seinem historischen Kontext » et publiée aux éditions Narr Francke Attempto http://narr-starter.de/magento/index.php/reihen/edition-lendemains/jean-genet-und-der-revolutionare-diskurs-in-seinem-historischen-kontext-1.html

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sara Izzo, « Jean Genet et le discours révolutionnaire dans son contexte historique », Trajectoires [En ligne], 10 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2016, consulté le 23 juin 2017. URL : http://trajectoires.revues.org/2165

Haut de page

Auteur

Sara Izzo

sizzo@uni-bonn.de

Articles du même auteur

Haut de page